Le calvaire d'une chienne de chasse

 

Echappée de son enfer, Lilou est arrivée au refuge. Contrairement à son apparence elle n'a que trois ans.
Sa vie s'est résumée par ZERO soin, ZERO câlin, et ZERO tendresse.

Elle n'a sans doute connu que le chenil, considérée comme un outil de chasse.

A son arrivée Lilou ne pesait que 10 kg, alors que son poids de forme aurait dû être de 25 kilos.

Depuis qu'elle est au refuge elle a eu droit aux multiples soins qui lui sont nécessaires, notamment pour guérir ses problèmes de peau.

Aujourd'hui elle dort dans un lieu propre et se trouve au chaud, elle bénéficie de toute l'attention du personnel qui a été outré de voir dans quel état cette chienne a été trouvée.

Les bonnes gamelles qui lui sont données lui ont permis de prendre 5 kg.

Lilou est une chienne facile et toute douce ; malgré sa vie difficile elle n'a aucune rancoeur et ne demande qu'à être aimée.

A noter que notre SPA a déposé une plainte contre le propriétaire.

 

La Spa des Baux de Provence fait condamner

un propriétaire de chevaux pour maltraitance.

 

Courant octobre 2016 la Spa d'Arles et la Vallée des Baux demandait l'intervention de la DDPP (Direction départementale de la protection de la population) chez un éleveur de Générac. Plus de 28 chevaux étaient en souffrance extrême, dans un état cachectique très avancé ; une jument et son poulain étaient retrouvés mort dans le champ.

M. Thomas, propriétaire et éleveur, avait déjà dans le passé eu des problèmes avec les services vétérinaires. Ces derniers, vu l'urgence de la situation et l'état des chevaux, ont ordonné la saisie de l'ensemble des animaux.

Si la SPA des Baux est à l'origine de l'affaire, ses structures ne pouvaient accueillir ces chevaux. C'est l'association Cheval de Salindre, 30 millions d'Amis et la fondation Bardot qui ont pris en charge les 28 équidés et deux chèvres.

Le jugement vient d'être rendu. Le propriétaire des animaux a été condamné à plus de 98 000 €, représentant les dommages aux associations et le remboursement des frais d'enlèvement des chevaux. A cela s'ajoute une peine de 4 mois de prison avec sursis et l'interdiction de détention d'animaux pendant 5 ans.

Pour le président de la SPA des Baux, Daniel Meyssonnier, c'est une satisfaction en demi teinte. "Aujourd'hui les juges ordonnent à notre demande de plus en plus l'interdiction de détention d'animaux, c'est ce que nous avons obtenu avec notre avocat Maître Clergerie, dans les trois dernières affaires passées au tribunal. Cependant si le remboursement intégral des frais de justice et d'enlèvement des animaux a été accordé, les amendes (de l'ordre de 700 €) sont faibles face aux souffrances infligées à ces équidés. Notons cependant la peine de 4 mois de prison avec sursis".

La SPA des Baux est très active contre les problèmes de maltraitance. Deux à trois enquêtes sont effectuées par semaine, mais toutes ne font pas l'objet de plainte auprès du tribunal. Notons cependant que près d'une quinzaine d'affaires concernant des chiens, mais aussi des chevaux sont en attente de jugement.

 

Les Spa de Salon et des Baux de Provence font condamner

un chasseur pour les conditions de vie de ses chiens.

 

Août 2016 : suite à un incendie qui menaçait des chiens enfermés dans des cages précaires, les gendarmes de Lançon de Provence ont découvert un chenil sauvage en pleine pinède.

Plusieurs Griffons Vendéens étaient répartis dans quatre petits enclos de terre battue, remplis d'excréments et de détritus. Les animaux ne disposaient pas de suffisamment d'eau. Des viandes exposées à la chaleur et des boites de raviolis périmés étaient leur nourriture.

Un des chiens était blessé au flanc (selon le propriétaire, par un sanglier). M. G.R. affirme lui avoir posé lui-même des agrafes. Tous les chiens étaient anormalement peureux, maigres, infestés de tiques et de puces. Les mamelles des chiennes attestaient qu'elles avaient fait plusieurs portées.

La Spa de Salon a récupéré 11 chiens. La Spa des Baux a pris en charge 2 chiennes et 2 chiots dont un seul a pu être sauvé, malgré les soins prodigués en urgence.

Lors de l'audience au tribunal, M. G.R. a affirmé avec aplomb que la saleté des chenils, l'eau croupie, les parasites étaient la normalité "puisqu'il s'agissait de chiens

de chasse".

Les Spa de Salon et des Baux se sont portées partie civile. Elle ont demandé le remboursement des frais engagés pour les animaux. M. Meyssonnier, président de la Spa des Baux, a demandé l'interdiction de détention d'animaux, suivi en cela par la Spa de Salon, ainsi que par l'officier du ministère public.

Le jugement qui vient d'être rendu a condamné M. G.R. de la commune d'Auron à 15 500 € et à une interdiction de détention d'animaux pour 5 ans.

Pour ces deux associations qui collaborent souvent sur des affaires de maltraitance, des chenils de chasseur dans cet état ne sont hélas pas exceptionnels. Elles entendent tout mettre en oeuvre pour faire condamner ces individus qui considèrent leurs chiens moins bien que des "outils".

Aujourd'hui, les tribunaux prennent de plus en plus en considération le bien-être animal et les peines - certes insuffisantes - s'alourdissent néanmoins au fil des années.

 

REFUGE SAINT ROCH

SPA DES BAUX DE PROVENCE

 

TEL : 04 90 54 60 86

         

*******

REFUGE OUVERT DU LUNDI AU SAMEDI

DE 14h à 17h30

Journée

portes ouvertes

de 14h à 17h30

 le 1er dimanche de chaque mois 

 

*******

 

COUP DE ...

MEERY et PEEWEE

1 an

Réservés le 18/10/2018

 

Deux petites merveilles inséparables.

Un mâle croisé Yorkshire et une femelle croisée

Shih Tzu.

Ils jouent, mangent et dorment ensemble. Même les bêtises, ils les font ensemble.

Ils sont très attachants et câlins.

Nous souhaitons les faire adopter ensemble.

Petits, ils ne prennent pas de place, deux d'un coup c'est bien aussi !!