TRAITEMENT ANTI-PARASITAIRE

 

Ca gratte !

L'hiver, les puces préfèrent rester à l'état d'oeufs ou de lymphes, mais dès que la température monte, c'est l'éclosion ! Chiens et chats sont colonisés, se grattent et risquent d'attraper les maladies dont ces parasites sont le vecteur. Sans compter que certains sujets sont allergiques à la piqûre de puce (en fait à la salive de la sale bête) et donc la proie de démangeaisons incessantes.

Elles aussi revigorées par le soleil, à l'affut de hautes herbes, les tiques se jettent sur les promeneurs à fourrure qu'elles vampirisent, toujours au risque de leur inoculer des maladies.

Il faut impérativement contrôler l'animal qui rentre de promenade, mais surtout et sans oublier la date, déposer chaque mois sur son cou le contenu d'une pipette qui dissuadera ces vilains parasites de s'établir sur nos animaux de compagnie. C'est à partir d'avril qu'ils sont les plus virulents.

NOUVEAU : il existe désormais, pour le chat uniquement, une injection qui immunise l'animal contre les puces durant 6 mois. Parlez-en à votre vétérinaire.

 

 

 

Collier pour chat :

attention danger !

A plusieurs reprises, nous avons récupéré des chats avec le cou entamé par un collier antiparasitaire et la chair à vif. 

A l’inverse du chien, les colliers présentent un risque pour nos amis félins car ils peuvent rester accrochés avec et se pendre.

Le chaton qui se perd et qui a un collier n’aura pas la possibilité de se l’enlever ; celui-ci finira incrusté dans la peau, avec infection et souffrance à la clef.

Alors évitez les colliers antiparasitaires et préférez les pipettes ou les traitements par cachet.

REFUGE SAINT ROCH

SPA DES BAUX DE PROVENCE

 

TEL : 04 90 54 60 86

         

*******

REFUGE OUVERT DU LUNDI AU SAMEDI

DE 14h à 17h30

sur rendez-vous uniquement

 

*******

COUP DE ...

Pumkin à son arrivée
Pumkin à son arrivée
Pumkin aujourd'hui
Pumkin aujourd'hui

PUMPIN (1 an)

Adopté le 27/06/22

Voilà bientôt 3 mois qu'on m’a rapatrié d'Ukraine, via la Roumanie, pour avoir une vie meilleure et être choyé.
Tous mes compagnons d'infortune, victimes comme moi de la guerre, ont été adoptés

et je reste seul.
Je suis triste au refuge, j’ai beaucoup maigri.
Je suis pourtant jeune et beau et surtout très câlin.
Mon seul défaut est de ne plus vouloir quitter les genoux de mes soigneuses.
Ne me laissez pas !